Vous êtes prestataire de services informatiques ? Découvrez altit.io !

Sauvegarde informatique : La règle “3-2-1”

Sauvegarde informatique : La règle “3-2-1”

sauvegarde-informatique-regle-3-2-1

Le patrimoine numérique d’une entreprise est indispensable à son activité. C’est pourquoi il est indispensable de ne pas considérer la sauvegarde de vos données comme une option. Qu’il s’agisse d’une indisponibilité du système informatique ou de la perte de données dont les origines peuvent-être multiples (erreur humaine, panne matérielle, rancongiciel, sinistre, etc.), il est impératif de mettre en œuvre une stratégie de sauvegarde en adéquation avec les besoins en ressources informatiques de l’entreprise.

Les solutions pour sauvegarder les données informatiques sont nombreuses cependant il convient d’appliquer une méthodologie en respectant quelques étapes préalables et en appliquant quelques bonnes pratiques.

La règle du 3 – 2 – 1, non il ne s’agit pas d’une nouvelle version du célèbre jeu de dés

Sauvegarder les données informatiques de l’entreprise requiert une procédure simple claire et du sérieux dans son application.

Aussi la règle du 3-2-1 permet de mettre en œuvre une stratégie de sauvegarde locale autant qu’une sauvegarde en cloud de vos données. La règle du 3 – 2 – 1 consiste à :

  • « 3 » : Il doit exister au même moment 3 copies des données informatiques de votre entreprise. Les statistiques sont formelles, si vous disposez de 3 copies de vos données, vous réduisez considérablement les risques. Deux copies de sauvegarde de vos données porte le risque de défaillance à 0,0001 % (soit 1 / 10 000), en revanche avec trois copies de sauvegarde ce chiffre diminue à 0,000001 % (soit 1 / 1 000 000 ).
  • « 2 » : Afin d’éviter les défaillances des supports de stockage, il faut disposer de 2 types de supports de stockage différents.
  • « 1 » : Vous devez disposer d’une copie de votre sauvegarde en dehors de vos locaux. Ce dernier point peut paraitre le plus simple à mettre en œuvre c’est pourtant celui-ci qui requiert le plus de vigilance et de rigueur. En effet si cette externalisation de vos données n’est pas automatisée, cela implique une intervention humaine pour déconnecter le support, et l’emporter pour le conserver en dehors de vos locaux. Au fil du temps, au rythme des congés et des absences ou de l’activité, il n’est pas rare de constater que petit à petit cette consigne n’est plus respectée.

La stratégie ci-dessus comporte une faille et non des moindres : l’intervention humaine. Lors de la mise en œuvre d’un plan de sauvegarde de vos données, vous devez réfléchir à une solution « sans couture » cela signifie qu’il faut minimiser les interactions entre les différentes solutions de sauvegarde et bannir les interventions humaines qui en causeraient le dysfonctionnement.